En 2020, en Suisse, plus de 16 000 personnes suivent un traitement de substitution en raison d’une dépendance aux opioïdes. Le taux a reculé de 2,6 à 1,9 traitement pour 1000 habitants entre 2000 et 2020, un recul qui s’explique principalement par le nombre en baisse de jeunes commençant un tel traitement. De fait, en 2000, les 25 à 34 ans constituaient le groupe d’âge le plus concerné, alors que 20 ans plus tard, c’est celui des 45 à 54 ans.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le traitement de substitution s’est imposé comme le principal mode de traitement des dépendances aux opioïdes. Dans les cas de dépendance aux opioïdes, un traitement de substitution consiste à remplacer les produits opioïdes consommés illégalement (héroïne) par un médicament légal, prescrit sur ordonnance médicale et ayant le même effet (méthadone, buprénorphine, morphine «retard», par exemple). Dans l’idéal, ce traitement est accompagné de mesures somatiques, psychiatriques, psychothérapeutiques, sociales et sociopédagogiques. Le traitement vise à créer un lien thérapeutique durable, à améliorer l’état de santé des personnes concernées et à favoriser leur intégration sociale, à induire une consommation à faible risque ainsi qu’à éloigner les usagers du milieu illicite (OFSP, 2021).

La demande de traitements renseigne sur la charge que représentent les dépendances. Les indications sur les caractéristiques des personnes auxquelles un traitement est administré constituent des informations importantes pour les professionnels.

Définition

Cet indicateur montre le nombre de personnes, pour 1000 habitants, bénéficiant d’un traitement de substitution à base d’opioïdes. Il est mis à jour chaque année.

Les données présentées sont celles de la statistique nationale des traitements de substitution, établie depuis 1999 et réalisée depuis 2016 par Addiction Suisse, en étroite coopération avec les services cantonaux de santé, sous le patronage de l’Office fédéral de la santé publique. La statistique nationale des traitements de substitution est une enquête exhaustive sur le nombre de traitements enregistrés tous les ans par les services cantonaux de santé compétents. Les données relatives à l’âge sont en partie incomplètes, raison pour laquelle le nombre total de traitements de substitution (n) figurant dans le graphique de la répartition par âge est légèrement inférieur. Les chiffres relatifs présentés ici sont moins sensibles à ces différences de participation que les chiffres absolus.

La dernière mise à jour de l’indicateur a été l’occasion de recalculer les groupes d’âge, ce qui a permis une catégorisation plus affinée et a entraîné l’adaptation du graphique.

Source

Référence

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

14.04.2022