Entre les années 1990 et 2012, le nombre de décès directement imputables à la consommation de drogue a reculé en Suisse, tombant de 350 à 121 par an. Depuis lors, une légère tendance à la hausse a été observée: en 2019, 141 personnes ayant consommé de la drogue en sont décédées (101 hommes et 40 femmes).

La consommation d’héroïne est à l’origine de la plupart de ces décès.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

L’indicateur montre le nombre de décès directement imputables à la consommation de drogue (empoisonnements et surdoses). L’évolution temporelle livre des indications sur la fréquence et les conditions de la consommation. Un cadre favorable peut aider à prévenir des décès précoces.

L’indicateur rend compte de l’étendue des causes de décès liées à la drogue et fournit une aide à l’appréciation et au pilotage de la politique en matière de drogue.

Définition

Cet indicateur se base sur les données de la statistique des causes de décès de l’Office fédéral de la statistique. Il rend compte du nombre de décès causés chaque année par les drogues, que ce soit par empoisonnement ou par surdose (ou par une combinaison des deux).

Le nombre de décès liés à la consommation de drogue est défini selon la classification internationale des maladies CIM-10 (CIM-10, version de l’OMS):

  • F11/F12/F14/F15/F16/F19 (troubles mentaux et du comportement liés à l’utilisation d’opiacés/de dérivés du cannabis/de cocaïne/d’autres stimulants/d’hallucinogènes/de drogues multiples et d’autres substances psychoactives).
  • X42 (intoxication accidentelle par des narcotiques et psychodysleptiques [hallucinogènes])
  • X62 (autointoxication par des narcotiques et psychodysleptiques [hallucinogènes])
  • Y12 (intoxication par des narcotiques et psychodysleptiques [hallucinogènes], intention non déterminée)

Les chiffres indiqués concernent des décès directement imputables à la drogue. Ils ne tiennent pas compte des décès dus à une détérioration progressive de l’état de santé liée à une consommation durable de stupéfiants.

Source

Informations complémentaires

  • Décès liés à la consommation de drogue en Suisse (2020). Office fédéral de la santé publique (OFSP), Berne: Fiche d’information.

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

11.01.2022