Cet indicateur présente toutes les combinaisons possibles des quatre facteurs de risque alcool, tabac, cannabis et substances illégales. 34,2% des personnes âgées de 15 à 74 ans présentent au moins un comportement à risque au sens de la définition admise, dont 6,3% au moins 2 comportements à risque.

Cet indicateur fait partie du système de monitorage Addiction et MNT (MonAM) de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Selon le code F19 de la CIM-10, est considérée comme comportement à risque multiple la consommation à risque d’au moins deux substances psychoactives. Autrement dit, la personne considérée présente une consommation à risque de deux substances ou plus pendant une période de temps donnée. En ce qui concerne l’alcool, le comportement à risque multiple s’applique tant à la consommation chronique qu’à la consommation ponctuelle (ivresse ponctuelle). Il ne doit pas nécessairement s’agir d’une consommation mixte simultanée.

En règle générale, la consommation à risque ou la dépendance à plusieurs substances accentue les problèmes inhérents à chacune des substances. La situation est d’ailleurs similaire en association avec un comportement excessif non lié à une substance (dépendance au jeu associée à la consommation d’alcool p. ex.). Pour mieux aider les personnes touchées, il est dès lors recommandé de considérer tous les facteurs du problème ensemble, et non isolément.

Exemple de lecture

En considérant, à titre d’exemple, le groupe de fumeurs quotidiens dans l’ovale bleu (20,3% au total), il apparaît que trois fumeurs sur quatre (soit 14,5% de l’ensemble de la population) ne font que fumer. Le tabac mis à part, et à l’exclusion d’un troisième facteur, un fumeur quotidien sur quatre (4,7%) a présenté une consommation d’alcool à risque, 0,3% une consommation quasi quotidienne de cannabis et 0,2% une consommation de substances illégales au cours des douze mois précédents. Parmi les fumeurs quotidiens présentant deux facteurs de risque additionnels, 0,1% consomment de l’alcool et du cannabis et 0,3% de l’alcool et des substances illégales. La proportion de personnes consommant du tabac, du cannabis et des substances illégales est inférieure au seuil de détection (0,0%). Enfin, 0,1% du groupe interrogé présente les quatre risques. La consommation mixte de tabac et d’alcool constitue la combinaison la plus fréquente de consommation à risque multiple (4,7% de la population). Seul 0,1% de la population a une consommation à risque impliquant 4 substances. 65,8% de la population ne présent aucun comportement à risque. En procédant de façon analogue, il est possible de lire toutes les autres combinaisons possibles en partant du facteur de risque (ovale coloré) considéré.

Définition

L’indicateur est calculé à partir des données de l’enquête suisse sur la santé (ESS).
Il montre la part de la population de 15 à 74 ans présentant une consommation à risque d’une ou de plusieurs substances psychoactives. Cette population se caractérise par au moins deux des comportements suivants.

  • Alcool: consommation d’alcool chronique ou ponctuelle à risque . Présentent une consommation d’alcool ponctuelle à risque les personnes qui ont, au cours des douze mois précédents, consommé au moins une fois par mois, en une occasion, 4 verres standard ou plus de boisson alcoolisée pour les femmes et 5 verres standard ou plus pour les hommes. Une consommation d’alcool chronique à risque est caractérisée par la consommation quotidienne d’au moins 2 verres standard de boisson alcoolisée pour les femmes et de 4 verres standard pour les hommes.
  • Tabac: fumeurs quotidiens
  • Cannabis: consommation durant 20 jours ou davantage au cours des 30 derniers jours
  • Substances illégales (hors cannabis): consommation au cours des 12 derniers mois

Notons que pour cet indicateur, la limite d’âge supérieure a été fixée à 75 ans. Par conséquent, les chiffres ne sont pas directement comparables avec les indicateurs sans limite d’âge supérieure, tels que la part des fumeurs quotidiens de l’indicateur «Tabagisme (âge: 15+)». Cette limite d’âge supérieure a été introduite car les personnes de plus de 75 ans n’ont pas été interrogées sur une éventuelle consommation de cannabis ou de drogues.

Les variables sociodémographiques sont expliquées dans le document: Définition des dimensions

Source

Informations complémentaires

Services de presse

Office fédéral de la santé publique OFSP
Tél. +41 58 462 95 05
media@bag.admin.ch

Renseignements

Tél. +41 58 463 60 45
obsan@bfs.admin.ch
https://www.obsan.admin.ch/fr/contact

Dernière mise à jour

01.07.2021